Imprimer 

Qu'est-ce que le cloud? Quel est son intérêt? Dans cet article, nous allons faire un tour d'horizon du cloud.

Le cloud, un concept nouveau? 

Le terme de cloud est un terme nouveau, mais le concept n'est pas tout à fait nouveau. Depuis longtemps, tout à chacun utilise des services du cloud :

Ainsi, les hébergeurs sont capables de fournir un grand nombre de services informatiques :  

Le terme cloud signifie que vous offrez des services informatiques à travers le réseau (car un réseau est représenté en informatique via un nuage représentant un ensemble de PCs/serveurs). La publicité sur le cloud vante des services informatiques qui seraient facilement disponibles, débarrassant les consommateurs des contraintes techniques (choix du serveur, gestion des sauvegardes, ...). Donc le cloud se focalise sur le service en faisant oublier aux consommateurs les contraintes techniques liées à la mise en place de ce service.  

Ce type de service devient réalisable de nos jours grâce :

A cette facilité de disposer de service cloud se pose la question de la qualité de service. Dans le choisir d'un service cloud, la qualité de service assurée est un critère important.

 

Définitions du Cloud par le National Institute of Standards and Technology

L'organisme américain NIST a défini la notion de cloud (cf http://www.nist.gov/itl/cloud/index.cfm , fichier pdf de 3 pages).

Ainsi un service peut être dit de type cloud s'il répond aux critères suivants :

Le NIST distingue 3 modèles de service cloud :

Le NIST distingue 4 modèles de déploiement de votre cloud :

 

Notions de qualité de service

Au service voulu, il faut bien sûr indiquer la qualité de service attendue. On parle de SLA pour Service Level Agreement.

Ces SLA peuvent être mesurés à l'aide de OLA (Operational Level Agreement) : il s'agit de décisions opérationnelles qui permettront de garantir le SLA. Par exemple, faire les sauvegardes la nuit pour ne pas pénaliser les utilisateurs. 

 

Virtualisation

La virtualisation permet de créer plusieurs serveurs logiques à l'aide d'un même serveur. L'intérêt est une optimisation de l'utilisation des serveurs physiques.

Il existe différents type de virtualisation : virtualisation complète ou paravirtualisation. En paravirtualisation, le système invité transmet au système hôte qui transmet aux ressources matériels. En virtualisation complète, le système invité communique avec les ressources virtuelles du host. Ainsi, la paravirtualisation est plus performante mais nécessite pour les host des OS modifiés.

Certains processeurs intègrent de la virtualisation, ce qui améliore les performances : Intel VT ou AMD-V.